Page d'archive 219

Interprétation des rêves

Je vais commencer une nouvelle série….l’interprétation des rêves.

Le rêve dans tous ses états
Dans votre sommeil, vous étranglez votre boss ou faites l’amour avec votre beau-frère ?

Voici des interprétations pour comprendre la signification des images qui hantent vos nuits. Une belle façon d’en savoir plus sur soi-même…On va commencer par la famille.

Interprétation des rêves dans petit mot imagefamille2 La famille
Quoi de plus banal que de rêver de sa famille ? Il y a celle avec laquelle on a grandi et celle qu’on a construite : dans tous les cas, elle nous influence. Normal qu’elle soit omniprésente dans nos rêves. Vous rêvez que votre mère est malade ? Ne cherchez pas à y voir une prémonition. Cette souffrance est probablement la vôtre, puisque la famille reste avant tout le reflet de soi-même. Réfléchissez sur les points communs que vous avez (ou pas) avec le membre de la famille qui intervient dans votre rêve. Là se trouve fréquemment la clé.

Le frère ou la soeur
L’enfant rêve souvent d’hostilité avec ses frères et soeurs. Le rêve est un moyen d’exprimer tous les interdits et le plus souvent sans aucune limite. Certains étripent leurs frères et soeurs : quel plaisir d’étrangler son petit frère exaspérant ou de torturer la grande soeur inaccessible… Pas d’inquiétude, c’est seulement un moyen, pour le rêveur, de les savoir à sa merci. D’autres souhaitent qu’ils disparaissent afin de rester le seul et unique centre d’intérêt. Ils imaginent alors toutes sortes de situations catastrophe : le frère ou la soeur s’enflamme, devient minuscule ou meurt. Parfois s’exprime également la peur de l’enfant, ce sont alors ses frères et soeurs qui le terrorisent en l’enfermant dans des placards ou en le frappant. Cette rivalité entre frère et soeur est courante mais si les rêves sont excessifs et disproportionnés avec la réalité, il ne faut pas oublier qu’ils évoquent parfois une réelle souffrance pour l’enfant.
Pour les adultes, cette rivalité est souvent dépassée. En général, les frères et soeurs représentent le rêveur lui-même. L’hostilité est alors un moyen de refuser ce que l’on est ou de vouloir être autrement.Le père
Ah ! Le père… Rien de plus normal que de le voir en rêve. Bon ou mauvais, il est de toute façon très présent dans notre esprit. Qu’il soit aimé ou pas, mort ou vivant, le père évoque immanquablement des souvenirs d’enfance et des sentiments.
Mais rêver de son père, c’est également rêver de ce qu’il représente sur un plan psychologique : l’homme, le mâle, le dominant. Autorité, loi, pouvoir… A vous de comprendre s’il s’agit réellement de votre père ou de ce qu’il représente. A noter : l’image du père est parfois véhiculée par d’autres personnages (le médecin, le supérieur hiérarchique, le maître d’école…).
La mère
Rêver de sa mère est souvent un moyen d’évoquer les relations que vous avez avec elle. Parfois, la présence de la mère est utilisée pour mettre en valeur un trait de votre caractère : elle le possède et vous pas ! C’est une sorte d’expression de la rivalité « mère-fille ».
Pour un adulte, la présence répétée de la mère dans ses rêves indique parfois que le cordon ombilical n’est pas bien coupé. L’inconscient alerte le rêveur : « Attention, tu dois conquérir ton indépendance ! » Pour marquer le coup, le rêve peut représenter la mère sous un aspect négatif, dans le but de « la faire descendre de son piédestal » ou bien il évoque une dispute, afin de montrer la nécessité d’une confrontation.Pour un adolescent, rêver d’un conflit avec la mère est positif. Il exprime la volonté de se libérer du joug parental, l’envie de voler de ses propres ailes. Attention, pour les jeunes enfants, les rêves d’hostilité avec la mère indiquent souvent des problèmes dans la relation.

Note : tout comme le père, la mère peut être représentée sous les traits d’autres personnages symboliques : la vierge, la louve, toute femme qui dans la vie possède de l’ascendant sur vous, la maîtresse d’école…

Les grands-parents
Qu’ils soient vivants ou non, les grands-parents sont souvent dans nos rêves. Selon la relation que nous entretenons avec eux, l’interprétation diffère. Souvent, les relations avec les grands-parents sont positives. Dans ce cas, ils représentent un soutien et symbolisent l’encouragement.
Mais les grands-parents sont également le symbole de la famille. En fonction des rapports familiaux, bons ou mauvais, le rêve montre ce que le rêveur pense de ses relations familiales.Si ces personnes sont en réalité décédées, leur présence dans un rêve est parfois utilisée pour remettre en mémoire une situation passée qui peut aider le rêveur à comprendre ou à faire face à ce qui lui arrive aujourd’hui.

La mort d’un membre de la famille
La mort est l’un des thèmes les plus fréquents et il ne faut pas y voir de prémonition. Dans la grande majorité des cas, les rêves de mort sont plutôt positifs. Ils vous représentent au plus profond de vous-même et indiquent une transformation.
On rêve parfois de la mort d’un enfant. Là encore, pas de panique. C’est souvent pour attirer votre attention sur vos relations de couple. Sinon, ce décès signifie aussi que vous devez peut-être modifier votre comportement par rapport à l’enfant.Quant à tuer son père ou sa mère, cela revient à vouloir modifier les relations que vous avez avec vos parents. Parfois, l’image d’un parent représente quelqu’un de très proche de vous. Rêver que vous le tuez montre que vous souhaitez prendre du recul : le rêve réalise ce que vous n’arrivez pas à faire dans la réalité.

Quant à voir un défunt, c’est souvent un simple voyage dans le passé. Une façon de revivre des moments où il était encore vivant.

imagelivre2 dans petit mot Acheter ou offrir un ouvrage de qualité sur l’interprétation des rêves ?
Le « Dictionnaire des rêves »
Hélène Renard chez Albin Michel

Voici quelques images de Strasbourg

traintrammetrovillestramwayplacebas694368.jpg villesbordpetitealsacestrasbourg241956.jpg toitcharpentefacadevillesalsaceplace784271.jpg

maisonarchitecturepetitealsacestrasbourg241465.jpg villesnoelplacealsacestrasbourg17027.jpg 3015111.jpg pontscouverts1.jpg canalvillesstrasbourg68france899612.jpg cathedrale1.jpg egliselieucultearchitecturecathedrale3219581.jpg

barcaferestaurantarchitecturemolsheim8519291.jpg 

Testez votre subconcient

http://www.gratilog.net/animations/Testez%20votre%20subconscient.htm

 

au secours

adrenaline à fond emoticone

au secours dans humour wmv vid01316.wmv

Vivre avec un ordinateur chez soi

Un formidable outil

  Vivre avec un ordinateur chez soi  puce_rouge  L’ordinateur est un outil précieux mais il ne doit pas perturber la communication avec ses proches et avec son propre environnement.
  puce_rouge  L’ordinateur recèle des trésors de possibilités à la fois pratiques et ludiques. A partir de programmes éducatifs ou culturels ou sur internet, il permet d’approfondir ses connaissances et de stimuler sa curiosité. Les jeux de plus en plus sophistiqués sont souvent très ludiques. L’ordinateur permet également à chacun de développer sa créativité par des moyens d’expression personnelle : écriture, graphisme, musique, photos et vidéo… Enfin, par le biais d’internet, il constitue un moyen de communication inégalé puisqu’il nous apporte un contact permanent avec le monde entier, qu’il s’agisse d’amis éloignés aux antipodes de la planète mais aussi de l’ensemble des internautes inconnus sur les 5 continents !
  puce_rouge  Pourtant, l’intégration d’un ordinateur au foyer peut s’avérer problématique car il est susceptible, à l’extrême, de constituer un véritable danger pour la communication avec les siens. Lorsque surfer sur internet, « chater » sur des forums ou jouer deviennent des passions dévorantes, certains délaissent leur couple, leur famille et l’ensemble de leurs activités pour concentrer leur énergie et leur temps libre sur l’ordinateur.

Des activités dévorantes

  puce_rouge  Surf, surf, quand tu nous tiens… : d’un site à l’autre, d’un lien à l’autre, les images et les infos se succèdent sans hiérarchie, et les heures devant l’écran s’écoulent sans fin. Même si l’on recherche une information précise au départ, il est facile de se laisser noyer dans une logorrhée de pages web et de détails aussitôt oubliés. Surfer sur Internet produit un effet quasi-hypnotique : l’internaute se déconnecte de son monde réel pour s’absorber sur l’écran, il est en-dehors du monde réel et en perd facilement la notion du temps.
  puce_rouge  Même chose pour les jeux. Dans un monde virtuel d’un réalisme souvent envoûtant, on perd vite le sens de la réalité et du temps. Les adeptes qui jouent le soir le savent bien : ils commencent à jouer quelques minutes pour se détendre, pour finir en dépassant très largement les horaires fixés, absorbés par le jeu. Et le sommeil est long à venir car la concentration sur le jeu est si forte qu’il faut le temps de se… déconnecter !
  puce_rouge  Au Japon, certains ados vivent aujourd’hui reclus dans leur chambre, littéralement scotchés à leur ordinateur qu’ils ne quittent même pas pour manger. Un isolement devenu un véritable problème de société. Et si installer l’ordinateur dans la chambre d’un enfant semblait une bonne idée lorsqu’il avait 10 ans, cela peut devenir un réel problème quelques années plus tard : à éviter à tout prix !

Trouvez la juste place de l’ordinateur dans sa vie

  puce_rouge  L’ordinateur peut devenir aliénant et vous éloigner à la fois de vos objectifs de vie et de ceux que vous aimez. Les journées (et les nuits) sont trop courtes pour pouvoir tout vivre : vie sociale, familiale et professionnelle ET… ordinateur à outrance. Faites le point sur vos priorités et accordez à chacun de vos rôles le temps et l’énergie qui leur sont dus, en accord avec vos objectifs de vie personnels. Vous serez sûrement amené à revoir régulièrement vos priorités car celles-ci peuvent évoluer avec le temps (par exemple avec l’arrivée d’un enfant dans le foyer).
  puce_rouge  Ne perdez pas de vue vos propres objectifs de vie : gardez de la distance avec la machine pour garder le contrôle de votre vie. Posez-vous régulièrement les questions nécessaires pour remettre au besoin l’ordinateur à sa place dans votre vie : mes besoins personnels (contacts, sorties, activités, loisirs, travail) sont-ils satisfaits ? Mon comportement est-il excessif ? Suis-je en train de mettre en danger des projets et des relations qui étaient importantes pour moi ?
  puce_rouge  Vous surfez beaucoup sur internet ? Les informations aujourd’hui accessibles y sont quasiment sans limite ! C’est à vous de poser les limites de votre intérêt parmi l’ensemble des informations disponibles, en faisant honnêtement le point avec vous-même : avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ? Que reste-t-il après des heures de surf sur internet ? Avez-vous appris quelque chose ? Enfin, est-il raisonnable de passer la nuit à l’ordinateur sans penser à la journée de travail du lendemain ?

Trop communiquer via internet peut tuer la vraie communication

  puce_rouge  Les échanges à travers les « chat » et les échanges de courriers électroniques ne peuvent remplacer les vrais contacts humains. Car la communication via internet est truquée à la base : elle est certes facile et libre, mais les inconnus avec qui on communique peuvent jouer un rôle (mentir sur leur âge ou sur leur sexe par exemple), ce qui est impossible dans les relations de visu… En outre, ces contacts très ouverts ne traduisent pas toujours la réalité des internautes : lorsque chacun se cache derrière une machine, on est facilement déçu.
  puce_rouge  Notre vie affective ne saurait s’articuler exclusivement autour d’un écran. Car malgré les difficultés des « vraies » relations humaines, nous en avons besoin pour satisfaire nos besoins affectifs : échanges, amitié, amour, compréhension, soutien, émotions, expériences positives, contacts physiques… Communiquer avec les autres permet de s’intégrer à la communauté en général. Autant de besoins impossibles à satisfaire à travers l’ordinateur. D’autant plus qu’un temps excessif sur l’ordinateur se fait toujours au détriment d’autres activités, parfois plus sociables. Ne vous retrouvez pas seul(e) et sans amis pour avoir « chater » avec le monde entier ! Partagez, échangez, rencontrez les autres, et profitez de l’ordinateur comme d’un outil supplémentaire pour agrémenter et enrichir votre vie.

cid064001c513ddf24f2360b400a8c0nouveau.jpg

chaussure de randonnée pour femme

chaussurerandofemme.gif

Spécial rando pour femme chez Inter-Décathlon-Sport emoticone

 

Les fameuses excalopes du fainéant!!

Les escalopes du fainéant:

Voici une recette qui me vient d’une collègue de travail. On est tous de temps en temps un peu fainéant pour faire a manger !( ben oui même ceux qui aiment ça , y a des jours ou on voudrait que ce soit rapide ( et pas question du Mac Do enfin parfois !!).
Donc une petit recette rapide , pas chère et surtout bonne ..Et bien la voila :

Les escalopes de fainéant  se préparent la veille (ce nom provient du fait qu’il n’y a presque rien à faire aussi bien en préparation qu’en vaisselle puisque tout se fait dans le même plat( waouh cool non ?))

pour 4 personnes :4  escalopes de poulet ou dinde
1 paquet de soupe à l’oignon ( la gratinée c’est mieux !)
1 petit pot de crème fraîche liquide
Facultatif : du gruyère rapé et 1 boite de champignons
dans un plat qui va au four, placer les escalopes, crues, bien a plat ;
puis étaler la poudre de soupe à l’oignon sur les escalopes, verser la crème fraîche qui doit recouvrir les escalopes .( mélangez un peu la soupe et la créme pour éviter des grumeaux!)
Mettre au réfrigérateur jusqu’au lendemain( cette étape n’est pas obligatoire , mais les escalopes prendrons plus le goût de la soupe a l’oignon.(La soupe lyophilisée va absorber la crème fraîche et former une sauce onctueuse).

Le lendemain mettre le plat au four 20 à 25′ au four à 160°
Avant de mettre le plat au four vous pouvez rajouter des champignons et du gruyère rapé ( pas trop sinon le gout n’est pas génial !) par dessus .
Déguster avec des pâtes ou du riz. C’est délicieux.
Surtout, ne pas saler, la soupe l’étant déjà.

Rollers Savoyards

dutchrollerskatesij6.jpg

Si ça vous interesse écrivez moi

emoticone

Le temps passe trop vite

Le temps passe trop vite dans humour wmv 85years40seconds.wmv

ou comment passer 85 ans en 40 secondes

Mon petit plaisir

Après une semaine difficile, rien de tel que de ce faire un petit plaisir …Nan, nan, vous vous trompez !!!!
La, je parle de mon plaisir à moi qui n’est rien d’autre que des fleurs !
Eh oui ! Je crois que je les ai bien mérité après ma semaine …
Il faut dire que je n’ai pas besoin de raisons particulières pour m’offrir des fleurs, si je m’écoutai je m’en achèterai toutes les semaines , mais je crois que ça fait un peu trop là ,quand même ..Donc je suis raisonnable et c’est un petit cadeau que je me fait de temps en temps et aujourd’hui c’était le bon moment et j’en avais terriblement envie …..

Je vais quand même vous montrer la photo de mon petit bonheur ..:

DSCN0755

signification des fleurs

 Je vais vous parler de la signification des fleurs, enfin plutôt des roses.

c’est bon à savoir

 roses035love.gif

Les Roses :

Rose_roseRose (rose)

Cette fleur permet d’exprimer un amour avec timidité ou réserve à la personne aimée.
Le nombre de fleurs est à la mesure de la votre timidité.
 

rose_blancRose blanche

Cette fleur permet d’exprimer la tendresse et l’amour à la personne aimée. Cette fleur peut

aussi être le messager de tendresse à une mère
Le nombre de fleurs est à la mesure de votre tendresse.

(C’est je crois , ma fleur préférée, non pas pour sa signification, mais parce que je la trouve simplement belle…et puis j’adore le blanc pour une fleur.)
 

Rose_jauneRose jaune

Cette fleur permet d’exprimer une inquiétude amoureuse, une attente à la personne aimée.
 Le nombre de fleurs est à la mesure de votre inquiétude.
 

Rose_mauveRose mauve

Cette fleur permet d’exprimer tristesse, chagrin ou nostalgie à la personne aimée.
Le nombre de fleurs est à la mesure de votre tristesse ou de votre nostalgie..
 

Rose_rougeRose rouge

Cette fleur permet de déclarer votre amour avec flamme et érotisme à la personne aimé.
Le nombre de fleurs est à la mesure ou à la démesure de votre amour.


rosebleuRose bleue

Cette fleur est une expression d’un amour impossible ou inaccessible..

Tartiflette

620_ReblochonMalgré des températures qui ne sont franchement pas hivernales , je ne peux pas dire non à une tartiflette ou une raclette …Bon faut quand même pas qu’il y est plus de 20° ..

Et en plus c’est super pratique, on peut préparer la tartiflette la veille et la chauffer tranquillement le lendemain (suite à une soirée mouvementé par exemple !! chut j’ai rien dis moi ..)


 


Ingrédients : ( 4 pers)

- Un reblochon fermier d’au moins 450 g,
- 1 kg de pommes de terre,
- 1 oignon (150 à 200 g),
- Poivre du moulin,
- Lardons (250 g),
( – crème fraîche)
Préparation :
- Faire cuire les pommes de terre à l’eau salée (elles doivent rester fermes), ou bien faire sauter une vingtaine de minutes les pommes de terre découpées en dés avec des lardons)
- Emincer l’oignon, et le faire revenir doucement 5 min.
- Préparer un plat à gratin.
- Couper les pommes de terre en en dés ou en grosse lamelles et les placer avec l’oignon dans le plat, et poivrer.
- Couper le reblochon en 2 dans l’épaisseur, et grattez un peu l’épaisseur de la croûte fleurie.
- Poser les 1/2 reblochons côte à côte dans le plat (croûte au-dessus).
-Les puristes ne rajoute pas de crème, mais je préfère en rajouter un peu, je trouve la tartiflette moins sèche. Mais après c’est chacun ses goûts..
- Passer au four à 180°C pendant 20 min (le reblochon doit être bien fondu, et la croûte légèrement racornie).
- Servir avec de la salade et un verre de vin blanc de Savoie (pour une fois j’admet un autre que le vin blanc d’Alsace !!
emoticone
 tartiflette.jpg

 

 dans humour wmv kidsrevengeonadults.wmv

Quand les enfants se vengent……..ça fait mal

clindoeil.gif 

Eclatez les bulles d’air

 

Petit jeu pour se destresser

Allez sur le site, puis cliquez sur « Pop some virtual bubblewrap now! »

http://www.virtual-bubblewrap.com/popnow.shtml

 grotezus.gif

beignets aux pommes

beignets.jpg

On va commencer par un petit dessert très facile à faire :

beignets aux pommes ou Aplfelkichel

Ingrédients pour 4 pers.

 

  • 4      pommes Reinette ou Boskop
  • 30      gr de farine
  • 50      gr  de beurre
  • 50      gr de sucre glace
  • 1 œuf
  • 1      pincée de sel
  • huile
  • cannelle
  • glace      vanille (facultatif) 

Préparation :
 

Confectionner la pâte à frire en mélangeant la farine, l’œuf, la pincée de sel et en ajoutant de l’eau jusqu’à obtenir une consistance assez épaisse .Laisser reposer 1h.Eplucher les pommes et les couper en rondelles régulières. Les tremper dans le beurre fondu puis dans la pâte à frire.
 

Chauffer l’huile dans une poêle (ou dans la friteuse !) et faire dorer les beignets.

Egoutter sur du papier absorbant puis saupoudrer d’un peu de cannelle et de sucre glace (vous pouvez mélanger les 2 ensemble, cela va très bien également.)
Si les beignets ont refroidis pour les servir il suffira de les passer au four 1 min environ et de les servir tiède accompagnés d’une boule de glace vanille.


1...215216217218219

Auteur: rvallou

rvallou

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


GROUPE INDUSTRIE 1 |
Best of foot |
USlife |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | special-manga
| Le Plus Complet des Guides ...
| kimou-serveur