Les pierres mobiles

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Ces mystérieuses pierres mobiles qui se déplacent dans la boue du désert de la Vallée de la Mort ont fait l’objet d’une polémique scientifique pendant des décennies.
Des roches pesant jusqu’à des centaines de livres parcourent des milles à la fois.
Quelques scientifiques ont suggéré que la combinaison de vents violents à la surface glacée expliquerait ces déplacements.
Cependant, cette théorie n’explique pas que différentes roches commencent à se déplacer côte à côte, pour ensuite aller à des vitesses et dans des directions différentes.
De plus, les calculs en physique ne corroborent pas vraiment cette théorie car il faudrait des vents de plusieurs centaines de miles à l’heure pour déplacer certaines de ces pierres.

 Il existe des pierres qui démarrent leur chemin à deux en lignes parallèles mais, l’une des deux peut soudain changer de direction vers la droite ou la gauche et même parfois retourner en arrière. La longueur du chemin varie également car des pierres jumelles peuvent voyager ensemble uniformément puis l’une de deux peut s’arrêter ou bien avancer plus rapidement que sa jumelle.

2 commentaires à “Les pierres mobiles”


  1. 0 MjBibØt 4 juil 2010 à 21:36

    Certains pensent quelles sont animées par une force surnaturelle, d’autres par la présence d’OVNI ; quelques-uns enfin penchent pour une explication géologique.

    Le docteur Robert P. Sharp a sans doute compris le secret. Ce professeur de géologie à l’institut de Technologie de Californie a étudié le phénomène pendant sept ans, et repéré trente pierres de différentes formes et de tailles. Après les avoir étiquetées et baptisées, il a marqué chacune de leurs positions pour un jalon de métal, pour voir si elles se déplaçaient vraiment. Au bout d’un an, une pierre a avancé en plusieurs mouvements de vingt six virgule deux kilomètres, et une autre, d’un seul coup, de vingt et un kilomètres !

    Sharp étudie alors les traces laissées par ces mouvements et les conditions météorologiques dans lesquelles ils se sont produits. Et en conclut à la responsabilité des forces combinées du vent et de l’eau. La moyenne annuelle des précipitations est ici rarement supérieure cinq centimètres. Mais une légère pluie suffit à créer une nappe d’humidité au-dessus de la couche d’argile. Quand cette surface est devenue glissante, un puissant coup de vent, canalisé par les montagnes, suffit à pousser un rocher, à la vitesse incroyable de un mètre seconde.

    Les pierres de Racetrack sont aujourd’hui encore une grande attraction touristique.

  2. 1 Eric 13 mai 2010 à 12:31

    coucou Val ;-)

    super intéressant cet article ! et plutôt étrange je trouve !
    j’aime bien les théories des scientifiques mdr ! parce que je ne les trouve pas très logiques lol
    mais en même temps j’ai fait L hein

    gros bisous et bonne journée

Laisser un commentaire


Auteur: rvallou

rvallou

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

mai 2010
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Visiteurs

Il y a 4 visiteurs en ligne

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


GROUPE INDUSTRIE 1 |
Best of foot |
USlife |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | special-manga
| Le Plus Complet des Guides ...
| kimou-serveur