Les grandes familles du petit écran

decaunes.jpg
Antoine et et Emma de Caunes Maxime Bruno © Canal+

Les de Caunes

Généalogie : Georges de Caunes et Jacqueline Joubert > parents d’Antoine de Caunes > père d’Emma de Caunes

La saga de Caunes démarre avec Jaqueline Joubert. En 1950, elle est speakerine sur la seule chaîne française. Elle se lance ensuite dans la production d’émissions de jeunesse (Récré A2), et découvre notamment Dorothée. Son mari, Georges de Caunes, est également un habitué de la télé. Grand reporter, il présente le JT de la RTF dans les années 60, et dirige le service des sports de TF1 de 1975 à 1979. Ce couple de télé décède dans les années 2000, mais leur fils, Antoine de Caunes, a déjà pris la succession. En 1980, il est à la tête de l’émission rock Chorus avant d’atteindre une forte popularité avec ses sketchs dans Nulle part ailleurs. Sa fille Emma, née en 1976, se tourne d’abord vers le cinéma. Mais le virus de la télé la rattrape en 2005, puisqu’elle présente depuis La Musicale sur Canal+.

 

 

drucker.jpg
Jean, Michel et Marie Drucker © M6, France 2, France 3

Pas de concurrence

Généalogie : Jean Drucker > frère de Michel Drucker et père de Marie Drucker

Pendant longtemps, Michel a été le seul représentant connu de la tribu des Drucker. Champs-Élysées, Studio Gabriel, Vivement dimanche… Il est depuis 1974 la référence dans l’animation des divertissements sur France 2. Son frère Jean Drucker est beaucoup moins médiatisé, mais son impact sur le petit écran est tout aussi important. C’est lui qui, en 1987, crée M6 et devient son PDG jusqu’en 2000, trois ans avant sa mort. Malgré leurs choix professionels différents, les deux frères ne se sont pourtant jamais sentis en concurrence et avaient même le projet de travailler ensemble.

Marie, la fille de Jean Drucker, prend en ce moment la relève. Repérée sur I>télé où elle présentait les JTs, elle est depuis 2005 aux commandes du Soir3, et s’occupe aujourd’hui du magazine Des racines et des ailes.

 

laffont.jpg
Patrice et Axelle Laffont © France 3, JPB Productions

Entre humour et culture

Généalogie : Patrice Laffont > père d’Axelle Laffont

Patrice Laffont a d’abord baigné dans le monde de la littérature (son père était l’éditeur Robert Laffont). Quand France 2 lui propose l’animation des Chiffres et des lettres, il n’est donc pas vraiment dépaysé. Il y reste 17 ans, un rare exploit dans le milieux de la télé. En 1990, il rejoint l’équipe de Fort Boyard et en devient l’animateur emblématique, malgré son départ en 1999. Après une petite période de vaches maigres, il retrouve les plateaux télés avec Direct Poker sur Direct 8.
Sa fille Axelle Laffont démarre elle en 1999 avec la Grosse Emission. L’humoriste explose véritablement sur Canal+ en 2001, où elle présente une météo complètement déjantée. La belle s’est depuis tournée vers le one-woman-show, mais n’oublie pas la télévision où elle fait régulièrement des apparitions (Navarro, Un gars, une fille, Kaamelott…).

 

castaldi.jpg
Benjamin et Jean-Pierre Castaldi Laurent Zabulon © TF1

Acteurs-animateurs

Généalogie : Jean-Pierre Castaldi > père de Benjamin Castaldi

Jean-Pierre Castaldi apparaît régulièrement à la télévision dès 1970, en tant qu’acteur. Mais il veut se diversifier. Il se lance en 2000 dans l’animation avec Fort Boyard. Le pari est gagné, il garde les clés du fort pendant trois ans. En 2005, direction la télé-réalité, Jean-Pierre Castaldi est l’un des concurrents de la 1ère compagnie sur TF1. Il est retourné depuis à la comédie, notamment dans Navarro. Benjamin Castaldi n’a quant à lui jamais été tenté par une carrière d’acteur, malgré son père et ses célèbres grands-parents (Simone Signoret et Yves Montand). Sa première expérience de télévision, Benjamin la vit en 1994 aux côtés de Michel Drucker, en présentant une chronique cinéma dans Studio Gabriel. Il enchaîne plusieurs émissions avant la consécration en 2001, avec Loft Story. Après une aventure Nouvelle Star réussie, Benjamin part sur TF1, où il présente aujourd’hui 1 contre 100.

 

sutherland.jpg
Donald et Kiefer Sutherland © Films Distribution, Twentieth Century Fox

Carrières divergentes

Généalogie : Donald Sutherland > père de Kiefer Sutherland

Donald et Kiefer Sutherland ne se sont pas servis de la télévision de la même façon. Donald Sutherland, le père, était surtout connu pour être un acteur de cinéma (Orgueil et préjugés, Retour à Cold Mountain…). Il est en fait arrivé sur le petit écran séduit par le projet Commander in chief, une série où il incarnait le grand rival de la Présidente des Etats-Unis.

Kiefer a lui connu la célébrité grâce au petit écran, et à la déferlante de la série 24 heures chrono. La première saison démarrée en 2001 est un véritable carton, et les cinq saisons suivantes ne démentent pas ce succès. L’acteur a d’ailleurs signé un nouveau contrat pour interpréter l’agent Jack Bauer au moins jusqu’en 2009.

 

 

bellemar.jpg
Pierre Bellemare et Pierre Dhostel © TF1, M6

Le télé-achat en famille

Généalogie : Pierre Bellemare > père de Pierre Dhostel

Si les Bellemare ont une spécialité, c’est bien le télé-achat. Pierre Bellemare, le père, a connu la célébrité cathodique grâce à l’émission La tête et les jambes en 1960. Mais c’est en 1987 qu’il crée l’événement en produisant le Téléshopping sur TF1, première émission de télé-achat adaptée d’un concept américain. Devant le succès, Pierre Bellemare investit les autres chaînes : il produit M6boutique sur M6 dès 1988, présente le Club télé-achat sur Paris-Première, et crée en 1998 la première chaîne de télé entièrement dédiée au télé-achat. Pierre Dhostel a continué dans la même voie, en reprenant rapidement les rennes d’M6Boutique produit par son père. Il tente une nouvelle aventure en 2004, en présentant la vraie-fausse émission de télé-réalité Gloire et fortune, qui sera un échec.

 

laborde.jpg
Françoise et Catherine Laborde Etienne Chognard © TF1

De sœurs soudées

Généalogie : Françoise Laborde > sœur de Catherine Laborde

Des deux soeurs, Françoise est la première à tenter l’aventure de la télévision. Journaliste de formation, elle se spécialise dans l’information économique et sociale, et collabore notamment avec RMC, TF1 ou France télévisions. Sa carrière s’accélère en 1997, elle est alors rédactrice en chef du Télématin de William Leymergie. Dès 1999, elle devient petit à petit une habituée de l’antenne de France 2, en devenant le joker de Béatrice Schonberg à la présentation des JTs du week-end. Contrairement à sa soeur, Catherine a une formation de comédienne, et arrive à la météo un peu par hasard. Elle se lance en 1989 sur TF1, et devient vite une figure emblématique de la chaîne. Malgré leur appartenance à des chaînes différentes, les deux sœurs apparaissent de temps en temps ensemble à l’antenne, comme lors d’un Qui veut gagner des millions spécial famille sur TF1.

 

 

0 commentaires à “Les grandes familles du petit écran”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur: rvallou

rvallou

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

mai 2007
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


GROUPE INDUSTRIE 1 |
Best of foot |
USlife |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | special-manga
| Le Plus Complet des Guides ...
| kimou-serveur