Ridan « Ulysse »

 

Image de prévisualisation YouTube

Ceci est mon coup de coeur de ce dimanche….ridan est d’origine algérienne et il vient de sortir son deuxième album « L’Ange de mon Démon ».

Le Quotidien figure sur le premier album – dès sa sortie remarqué et encensé par la critique, couronné l’année suivante par les Victoires de la Musique dans la catégorie « album révélation » (ex-aequo avec Daniel Darc), frôlant le disque d’or et touchant le public, au rendez-vous des 150 concerts qui suivent. Pour Ridan, les trompettes de la renommée ne sont pas trop mal embouchées – comme aurait dit Brassens, un de ses aînés préférés…

Deuxième album, donc. Entretemps, est-ce que quelque chose a changé ? Pas la planète, en tous cas. Le portrait qu’en traçait ridan d’une plume experte et parfois acérée n’a pas à être retouché. On pourra même lui trouver des couleurs plus sombres sur ces nouvelles plages. Qu’elles soient nucléaires ou terroristes, les bombes donnent la même mort (Alerte à la bombe ). Les Fleurs fanent sur la terre promise. La douleur règne Dans ma rue. La planète a de quoi pleurer (Objectif Terre). De Rentre chez toi à Soixante millions d’amis, entre racisme et refus, que faire, que dire, comment se trouver ? J’en peux plus, répond Ridan. Il emprunte son Ulysse au poète du seizième siècle Joachim Du Bellay, l’augmente de quelques vers où les sirènes du vingt-et-unième siècle chantent d’une drôle de voix…

Mais ne parler que de cette tonalité des textes, c’est réduire l’ange à son démon. ridan fait une autre comparaison ; il dit de son disque qu’il est comme la météo de saison – froid dehors, lumière à l’intérieur. Il y rayonne un Soleil bleu – que, personnellement, il accrocherait bien dans un ciel jaune. Soleil bleu est une chanson douce, où chantent les oiseaux, où la voix de ridan vogue comme un voilier dans un ciel d’été… La planète est en danger ? Les enfants se fixent l’Objectif Terre, et chantent en chœur une ritournelle simple, répétitive, inattendue. Exprès, pour que l’oreille s’étonne et se tende ; c’est une chanson des enfants à leurs parents.

Et puis : On l’aime quand même… Qui ? La vie. ridan ne signe aucune chanson d’amour – aucune sur le bon vieux thème du tête-à tête. Il préfère oser des « Je ne m’aime plus » ; oser aimer la vie quand même, malgré… « J’ai peur du monde » / « J’adore ce monde », « De mes doutes et mon destin j’en peux plus » / « Je l’aime la vie »… Le rêve est mort, mais l’espoir a la vie dure.

Et puis : ridan a l’art de marier des musiques claires à ses mots sombres. Il a sa patte, ce mélange bien à lui de reggae, de ska, de rap ; un violon y voisine avec une bidouille électro, une guitare tantôt fraternise avec Brassens, tantôt dessine une atmosphère brélienne… Le verbe mord, la mélodie caresse.

Ange et démon. Duel, duo : ridan, chanteur en équilibre.

0 commentaires à “Ridan « Ulysse »”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur: rvallou

rvallou

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

mai 2007
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


GROUPE INDUSTRIE 1 |
Best of foot |
USlife |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | special-manga
| Le Plus Complet des Guides ...
| kimou-serveur