Les fleurs II

Marguerite

marguerite.jpg« Je t’aime un peu, beaucoup, à la folie… ». Cette fleur servit pendant longtemps d’instrument de mesure de l’amour pour ceux qui se comptaient fleurette à travers champ. Sa couleur et sa simplicité lui confèrent aussi les valeurs d’innocence et de pureté.

 

Muguet

muguet.jpgAussi baptisé clochette des bois, lis de mai, lis des vallées ou gazon du Parnasse. Cette dernière appellation lui vient de la légende selon laquelle Apollon le créa pour tapisser le sol du Parnasse, où vivaient les Muses, Quant au nom de muguet, dérivé du latin muscus (« musc »), il fait allusion à son parfum suave, légèrement musqué. Le muguet est tout bonnement un gage de bonheur, que l’on offre les premiers jours de mai.

 

Myosotis

myosotis.jpgOn raconte qu’au Moyen Age, en Allemagne, un chevalier et sa dame se promenaient au bord d’une rivière. Le chevalier se baissa pour cueillir une fleur et bascula dans l’eau. Mais, avant d’être emporté par le courant, il eut le temps de jeter la fleur à sa dame en lui criant : « Ne m’oubliez pas ! ».

 

 

Narcisse

narcisse.jpgDans la mythologie grecque, Narcisse, avant d’être changé en fleur, était un beau jeune homme éperdument amoureux de lui-même, qui ne cessait d’interroger son reflet à la surface de l’eau. C’est peut-être à cause de sa prédilection pour les berges et autres lieux humides et sa façon naturelle de se pencher que cette fleur rappelle le mythe grec et désigne l’amour de soi, voire l’égoïsme forcené.

 

Oeillet


oeillet.jpgDe 1789 en France à 1975 au Portugal, voilà une fleur révolutionnaire ! C’est aussi l’une des plus romanesques : l’œillet évoque la passion lorsqu’il est blanc et la passion partagée lorsqu’il est rouge. C’est d’ailleurs un œillet rouge qui tombe dans le cachot de Don José au dernier acte de Carmen. Cette fleur fut aussi le premier badge de la société occidentale ; on l’arborait à sa boutonnière en signe de reconnaissance. Attention, pour certaines personnes superstitieuses, l’œillet porterait malheur. Renseignez-vous discrètement avant de l’offrir à quelqu’un que vous connaissez mal, ou abstenez-vous !

 

Olivier


olivier.jpgLa légende veut qu’un différend ait opposé Athéna, déesse protectrice des arts de la paix, à Poséidon, dieu de la mer, autour de la domination de l’Attique. Athéna fit pousser un olivier chargé de fruits. C’est cet arbre qui fit l’unanimité parmi les dieux. Emblème de la paix et donc de la sagesse qui la régit. Il fut tout au long de l’histoire le « symbole des suppliants et de ceux qui demandaient la trêve ».

 

 

Orchidée


orchide.jpgIl y a deux mille cinq cents ans, en Chine, Confucius vantait la beauté des orchidées. Les Aztèques, vénéraient certaines orchidées et utilisaient la vanille. C’est en Hollande que la première orchidée exotique fleurit, en 1615. Elle symbolise la fécondité, la perfection et la spiritualité.

 

 

Pavot


pavot.jpgUtilisé depuis des millénaires comme plante ornementale, alimentaire ou médicinale, le pavot somnifère n’est pas connu à l’état sauvage. Dans l’Antiquité grecque, des vieillards, plutôt que de se laisser dégrader, préféraient se suicider en ingérant du suc de pavot. Chez les Grecs, qui connaissaient ses propriétés narcotiques, il symbolise le sommeil.

 

Pensée


pense.jpgElle est cultivée depuis les environs de 1540 et, de nos jours, ce sont des tonnes de graines de pensées que l’on utilise chaque année en Europe. Ses corolles sont associées au souvenir d’un être cher, d’où son nom. Traduisez : « Ne m’oublie pas » et plus précisément : « Je pense à vous avec respect » lorsqu’elle est blanche, et : « J’ai confiance en notre amour » lorsqu’elle est bleue.

 

Pivoine


pivoine.jpgIl y a mille ans en Chine, on trouvait déjà 90 variétés horticoles de cette plante. Le palais de l’empereur aurait été entouré de 10 000 pivoines. C’était la « reine des fleurs ». Elle fut introduite en Angleterre en 1794 puis en 1803 en France. On en cultive actuellement de grandes quantités pour la fabrication de médicaments. La légende veut qu’un jardin planté de quelques pivoines ne souffre ni de l’orage ni de la grêle. Elle symbolise la régénération, la transformation spirituelle. En Chine, elle est un signe d’abondance. Dans la péninsule balkanique, on lui prête un pouvoir protecteur (physique et mental).

 

 

Primevère


primevere.jpgD’où qu’on la prenne, elle est une fleur première. Premier du printemps, comme son nom l’indique, elle est aussi une fleur indigène du terroir français, communément répandue dans toutes les régions. Elle est devenue très tôt dans notre civilisation le symbole de la jeunesse et du renouveau, d’un amour naissant, des premiers désirs.

 

Rose


rose.jpgL’amour éternel. Dans l’Iliade, elle est l’amour et la mort ; dans la symbolique chrétienne, la rose rouge désigne les plaies du Christ tandis que chaque rose blanche, dans un rosaire, souligne la perfection de la Vierge. Dans le Roman de la Rose, au Moyen Age, elle est le symbole de la femme aimée. L’impératrice Joséphine en raffolait, ce qui incita les horticulteurs à créer les nouvelles variétés. Aujourd’hui, la symbolique de cette fleur est encore prégnante. Le message dépend toutefois de la couleur. La rose blanche, à l’instar de la violette, indique un amour timide, la rose rose la tendresse, la rose jaune le pardon pour des infidélités et la rose rouge la passion dans toute sa splendeur.

 

Tournesol


tournesol.jpgOriginaire d’Amérique du Nord, où on le cultivait il y a déjà trois mille ans, il fut introduit en Europe en 1596 à des fins ornementales. Fleur du soleil s’il en est, ce végétal champêtre était en Chine une nourriture d’immortalité. A l’image de sa corolle déployée, il signifie l’orgueil.

 

Trèfle


trfle.jpgQui n’a pas un jour cherché dans une prairie un trèfle à quatre feuilles ? La plante n’a que trois folioles, comme l’indique son nom savant Trifolium. Mais, étrangeté de la nature, il arrive qu’elle en ait quatre. La chose est fort rare et, pour cette raison, ne peut être que de bon augure. S’il n’a pas d’histoire véritable, ce rôle de porte-bonheur remonte loin. Chez les Celtes, les druides croyaient que le trèfle à quatre feuilles donnait à son propriétaire le don de percevoir la présence des démons, ce qui permettait de s’en préserver par des incantations.

 

Tulipe


tulipe.jpgVenant de Turquie et transitant par l’Autriche, elle fut introduite au 16e siècle aux Pays-Bas, avec le succès que l’on connaît. C’est là que, dans les années 1630, un bulbe pouvait valoir des sommes astronomiques. Puis la spéculation prit fin avec son interdiction par le gouvernement, en 1637, ce qui ruina plus d’un collectionneur. Avec des rouges, vous aimez d’un amour fou, avec une couleur noire, vous êtes prêt(e) à vous ruiner pour votre partenaire.

 

Violette


violette.gifLes Grecs de l’Antiquité portaient des couronnes de violettes et les Romains en faisaient du vin et des guirlandes. Pour sa petite taille et ses pétales fragiles, cette fleur représente la timidité des sentiments. Certains prêtent en revanche à son parfum puissant un pouvoir aphrodisiaque.

0 commentaires à “Les fleurs II”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur: rvallou

rvallou

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

mars 2007
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


GROUPE INDUSTRIE 1 |
Best of foot |
USlife |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | special-manga
| Le Plus Complet des Guides ...
| kimou-serveur