Les fleurs

 Vous aimez les plantes et fleurs ? Ca tombe bien…moi aussi emoticone

 

Amaryllis

amaryllis.jpg Elle faisait partie des plantes que l’impératrice Joséphine avait à la Malmaison. Cette fleur majestueuse et malheureusement éphémère est signe de fierté, voire d’arrogance.

 

Anémone


anemone.jpg C’est de son goût pour les expositions ventées que cette fleur printanière, d’origine méditerranéenne, introduite vers 1525 dans les pays du Nord, tient son nom d’anémone. Au sens propre, elle est « la fleur du vent ». Pourtant, elle est très vite étiolée par ses bourrasques ; aussi est-elle devenue le symbole de l’amour fragile ou menacé, du bonheur intense mais de courte durée. Elle manifeste de la tristesse lorsqu’elle est violette et de la persévérance en dépit de tout lorsqu’elle est rouge.


Bleuet


bleuet.jpgFleur champêtre du terroir français, le bleuet doit sa signification à ses propriétés médicinales : employées en collyre contre les maladies des yeux, ses corolles d’un bleu pur reçurent longtemps, dans nos campagnes, le nom pittoresque de « casse-lunettes ». Ce bleu pur, très rare chez les fleurs naturelles, comme ses propriétés adoucissantes lui ont valu de devenir la messagère de tous les sentiments tendres, naïfs ou délicats.

 

Buis


buisboule.jpgdans l’Antiquité, doublement consacré aux divinités du monde infernal et à la déesse-mère Cybèle, le buis symbolisait à la fois l’immortalité et la persévérance, en raison de la dureté de son bois et de la persistance de son feuillage. Les rameaux bénits symbolisaient l’espérance et la stabilité, tout en veillant sur la famille jusqu’à l’année suivante.

Cactus


cactus.jpgEn Europe, on connaît les cactus depuis la découverte de l’Amérique en 1492. Christophe Colomb en rapporta certainement dans ses bagages et, en 1570, un pharmacien anglais en exhibait un à Londres. Il symbolise l’amour maternel.

Camélia


camelia.jpgC’est l’impératrice Joséphine qui lança la mode de cette fleur originaire du Japon. Emblème du romantisme, elle connut un succès considérable au 19e siècle. En exhibant cette fleur lors de ses apparitions mondaines, la dame aux camélias, héroïne du roman d’Alexandre Dumas, pouvait secrètement dévoiler ses sentiments et ses émotions, que la société de l’époque la condamnait à taire.

Glaïeul


glaieul.jpgIl fut rapporté d’Afrique australe au milieu du 19e siècle. Cette fleur fut très appréciée à cette même époque par les adeptes des amours clandestines : en été, à l’époque de sa pleine floraison, le glaïeul a généralement assez de calices pour qu’on puisse indiquer un rendez-vous secret en enlevant le nombre de fleurs correspondant à l’heure fixée.

Iris


iris.jpgIris était la messagère des dieux dans la Grèce antique. Tout naturellement, les iris offerts, avec leurs pétales en forme d’ailes, sont porteurs d’une nouvelle qui, quelle qu’en soit la nature, est heureuse. Au Japon, on prête à cette fleur des vertus purificatrices et protectrices : le 5 mai, il est de tradition de prendre des bains d’iris.

Jacinthe


jacinthe.jpgCette fleur qui pousse spontanément au Moyen-Orient était déjà connue des Grecs, qui l’avaient baptisée « Hyacinthe ». La jacinthe orientale fut introduite aux Pays-Bas à la fin du 16e siècle. Pour son parfum et la délicatesse de ses couleurs, les uns en firent l’emblème de la sagesse, d’autres y virent le symbole de la miséricorde de la Vierge – d’où sa présence dans les guirlandes religieuses des peintres flamands. Cette symbolique pieuse trouva sa traduction amoureuse au 19e siècle, où l’on fit de la jacinthe la messagère de l’absolue fidélité.

 

Jasmin


jasminnudiflorum1.jpgEn Chine, sous les Han, on parfumait le thé, on décorait abat-jour, chapeaux… avec des fleurs de jasmin. Le jasmin est toujours cultivé pour la parfumerie, mais sa récolte n’est pas une mince affaire, car 1 kg de fleurs en contient 8000 et il faut 350 kg de fleurs pour obtenir 1 litre d’essence. Son parfum puissant et oriental est empreint d’une grande sensualité. Cette fleur, dont le nom arabe signifie désespoir, peut aussi refléter les turpitudes amoureuses.

Lavande


lavande.jpgOn se méfie de cette fleur, même si ses vertus médicinales et purificatrices sont reconnues depuis fort longtemps. Cette méfiance s’explique par l’habitude des vipères aspics de se cacher dans les buissons de grande lavande (d’où son nom de lavande-aspic).

Lilas


lilas.jpgIl nous est arrivé de Perse, où on le nommait lilak. Le lilas n’a été introduit en France qu’en 1597 et fut très à la mode chez les fleuristes au début du siècle, cette fleur en forme de grappes mauves ou blanches, dont on décorait les maisons des jeunes mariés, célèbre les premiers amours tous empreints d’émotion et de sentiments purs.

 

Lis, Lys


lis.jpgD’origine orientale, cette fleur est naturellement majestueuse, ce qui lui valut d’être choisie par Saint Louis comme emblème du royaume de France. Elle symbolise la pureté, la virginité, l’innocence.

 

C’est tout pour aujourd’hui la suite au prochain épisode

 

 

 

 

5 commentaires à “Les fleurs”


  1. 0 grenard 17 mar 2007 à 13:07

    Amaryllis

    Elle faisait partie des plantes que l’impératrice Joséphine avait à la Malmaison. Cette fleur majestueuse et malheureusement éphémère est signe de fierté, voire d’arrogance.

    Anémone

    C’est de son goût pour les expositions ventées que cette fleur printanière, d’origine méditerranéenne, introduite vers 1525 dans les pays du Nord, tient son nom d’anémone. Au sens propre, elle est « la fleur du vent ». Pourtant, elle est très vite étiolée par ses bourrasques ; aussi est-elle devenue le symbole de l’amour fragile ou menacé, du bonheur intense mais de courte durée. Elle manifeste de la tristesse lorsqu’elle est violette et de la persévérance en dépit de tout lorsqu’elle est rouge.

    Bleuet

    Fleur champêtre du terroir français, le bleuet doit sa signification à ses propriétés médicinales : employées en collyre contre les maladies des yeux, ses corolles d’un bleu pur reçurent longtemps, dans nos campagnes, le nom pittoresque de « casse-lunettes ». Ce bleu pur, très rare chez les fleurs naturelles, comme ses propriétés adoucissantes lui ont valu de devenir la messagère de tous les sentiments tendres, naïfs ou délicats.

    Buis

    dans l’Antiquité, doublement consacré aux divinités du monde infernal et à la déesse-mère Cybèle, le buis symbolisait à la fois l’immortalité et la persévérance, en raison de la dureté de son bois et de la persistance de son feuillage. Les rameaux bénits symbolisaient l’espérance et la stabilité, tout en veillant sur la famille jusqu’à l’année suivante.

    Cactus

    En Europe, on connaît les cactus depuis la découverte de l’Amérique en 1492. Christophe Colomb en rapporta certainement dans ses bagages et, en 1570, un pharmacien anglais en exhibait un à Londres. Il symbolise l’amour maternel.

    Camélia

    C’est l’impératrice Joséphine qui lança la mode de cette fleur originaire du Japon. Emblème du romantisme, elle connut un succès considérable au 19e siècle. En exhibant cette fleur lors de ses apparitions mondaines, la dame aux camélias, héroïne du roman d’Alexandre Dumas, pouvait secrètement dévoiler ses sentiments et ses émotions, que la société de l’époque la condamnait à taire.

    Glaïeul

    Il fut rapporté d’Afrique australe au milieu du 19e siècle. Cette fleur fut très appréciée à cette même époque par les adeptes des amours clandestines : en été, à l’époque de sa pleine floraison, le glaïeul a généralement assez de calices pour qu’on puisse indiquer un rendez-vous secret en enlevant le nombre de fleurs correspondant à l’heure fixée.

    Iris

    Iris était la messagère des dieux dans la Grèce antique. Tout naturellement, les iris offerts, avec leurs pétales en forme d’ailes, sont porteurs d’une nouvelle qui, quelle qu’en soit la nature, est heureuse. Au Japon, on prête à cette fleur des vertus purificatrices et protectrices : le 5 mai, il est de tradition de prendre des bains d’iris.

    Jacinthe

    Cette fleur qui pousse spontanément au Moyen-Orient était déjà connue des Grecs, qui l’avaient baptisée « Hyacinthe ». La jacinthe orientale fut introduite aux Pays-Bas à la fin du 16e siècle. Pour son parfum et la délicatesse de ses couleurs, les uns en firent l’emblème de la sagesse, d’autres y virent le symbole de la miséricorde de la Vierge – d’où sa présence dans les guirlandes religieuses des peintres flamands. Cette symbolique pieuse trouva sa traduction amoureuse au 19e siècle, où l’on fit de la jacinthe la messagère de l’absolue fidélité.

    Jasmin

    En Chine, sous les Han, on parfumait le thé, on décorait abat-jour, chapeaux… avec des fleurs de jasmin. Le jasmin est toujours cultivé pour la parfumerie, mais sa récolte n’est pas une mince affaire, car 1 kg de fleurs en contient 8000 et il faut 350 kg de fleurs pour obtenir 1 litre d’essence. Son parfum puissant et oriental est empreint d’une grande sensualité. Cette fleur, dont le nom arabe signifie désespoir, peut aussi refléter les turpitudes amoureuses.

    Lavande

    On se méfie de cette fleur, même si ses vertus médicinales et purificatrices sont reconnues depuis fort longtemps. Cette méfiance s’explique par l’habitude des vipères aspics de se cacher dans les buissons de grande lavande (d’où son nom de lavande-aspic).

    Lilas

    Il nous est arrivé de Perse, où on le nommait lilak. Le lilas n’a été introduit en France qu’en 1597 et fut très à la mode chez les fleuristes au début du siècle, cette fleur en forme de grappes mauves ou blanches, dont on décorait les maisons des jeunes mariés, célèbre les premiers amours tous empreints d’émotion et de sentiments purs.

    Lis, Lys

    D’origine orientale, cette fleur est naturellement majestueuse, ce qui lui valut d’être choisie par Saint Louis comme emblème du royaume de France. Elle symbolise la pureté, la virginité, l’innocence.

    C’est tout pour aujourd’hui la suite au prochain épisode

    Publié dans : fleur |le 10 mars, 2007 |

    Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

    4 Commentaires Commenter.
    le 10 mars, 2007 à 13:30 lou écrit: |Editer
    Moi j’adore le lila, mais je ne savais l’histoire de toutes ces fleurs!!!

    le 10 mars, 2007 à 13:58 rvallou écrit: |Editer
    moi, j’aime bien le lilas aussi, j’adore son odeur.
    Merci pour ton commentaire et à bientôt pour la suite

    le 17 mars, 2007 à 12:52 grenard écrit: |Editer
    oui

    le 17 mars, 2007 à 12:54 grenard écrit: |Editer
    cccccccccccccccccccooooooooooooooool llllllllllllllllllllllll

    Laisser un commentaire
    Nom

    Email (ne sera pas publié)

    Site web

  2. 1 grenard 17 mar 2007 à 12:54

    cccccccccccccccccccooooooooooooooool llllllllllllllllllllllll

  3. 2 grenard 17 mar 2007 à 12:52

    oui

  4. 3 rvallou 10 mar 2007 à 13:58

    moi, j’aime bien le lilas aussi, j’adore son odeur.
    Merci pour ton commentaire et à bientôt pour la suite

  5. 4 lou 10 mar 2007 à 13:30

    Moi j’adore le lila, mais je ne savais l’histoire de toutes ces fleurs!!!

Laisser un commentaire


Auteur: rvallou

rvallou

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

mars 2007
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


GROUPE INDUSTRIE 1 |
Best of foot |
USlife |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | special-manga
| Le Plus Complet des Guides ...
| kimou-serveur